Astuces pour booster le language de bébé.

Astuces pour booster le language de bébé.

Les grandes étapes du développement du langage.
Les premiers mots apparaissent entre 14/16 mois, çela dépend de l’enfant. Ensuite, il s’exprime en collant 2/3 mots, entre 18/24 mois.

Puis, il combine 2, 3 ,4 mots. Vers 3 ans et demi, un enfant est compris des personnes étrangères à sa cellule familiale. C’est un âge clé, où il doit être bien éveillé au niveau du langage pour pouvoir suivre à l’école.

-Parlez avec votre enfant.
Stimuler son langage commence par instaurer une bonne communication avec son enfant, dès le plus jeune âge. “Au quotidien, vous pouvez utiliser toute situation que vous partagez avec lui pour lui expliquer ce que vous faites ou ce qu’il fait” . Par exemple : “Je te lave les dents”, “Je change ta couche”. Quand vous faites une promenade, parlez-lui du chat qui passe, du vent dans les feuilles.

-Reformulez pour lui donner un bon modèle.
Selon son âge, votre enfant va vous répondre par un son, ou un mot. C’est le moment d’instaurer un système de progression. “Vous pouvez reformuler, mais cette fois de façon « correcte », pour lui donner un bon modèle, sans lui demander de répéter”. S’il fait “zozo” pour “oiseau”, dites-lui : “Oui, c’est un oiseau !”. Vous l’accueillez sans le reprendre, mais en lui indiquant la voie.

-Parlez chacun à votre tour.
Votre enfant n’a pas le même rythme que vous. Pour stimuler son apprentissage, le plus important est de l’écouter quand il parle et de lui apprendre à faire de même quand c’est à votre tour ! “Et si vous lui posez une question, attendez la réponse”.

-Ne finissez pas ses phrases.
Pour l’aider, vous pouvez être tentée de finir ses phrases à sa place, sous-entendu, “c’est ce que tu voulais dire”. “Si on ne donne pas le gout à l’enfant de trouver ses mots, vous risquez de développer chez lui une paresse intellectuelle”. Si vous parlez à sa place, il ne va pas faire d’efforts pour trouver des mots précis. Par ailleurs, quand il y a d’autres personnes, essayez de ne pas répondre pour lui, afin d’éviter qu’il ne soit pas compris.

-Ne le reprenez pas.
Pour progresser, l’enfant a besoin d’être encouragé ! “Si vous ne comprenez pas, ne le blâmez pas”. Je te l’ai déjà dit ; ce n’est pas pake, mais parce que” ou “Allez redis le bien : éléphant !”. Essayez plutôt : “Je n’ai pas bien entendu, tu peux répéter ?”. Ne lui faites pas ce que vous n’aimeriez pas ce que l’on vous fasse : “Toutes remarques directes et négatives sur notre langage est désagréable.

-Adaptez-vous.
Sans parler en mode bébé, ce qui n’est vraiment pas recommandé, essayez de communiquer avec lui en vous mettant à sa portée. “Utilisez de courtes phrases, en faisant simple au début puis enrichissez votre vocabulaire au fur et à mesure” Ralentissez la vitesse de parole. Le plus important est que l’enfant puisse entendre chaque son, chaque syllabe. Par ailleurs, le ton de votre voix est important. Choisissez plutôt une intonation chantante, qui va mobiliser son attention. A l’inverse une voix très monotone peut ne pas susciter son intérêt.

-Assurez-vous qu’il est disponible.
Si vous prenez l’initiative de l’échange, assurez-vous qu’il est disponible, qu’il n’est pas occupé à une activité qui le captive. Pour avoir son attention, appelez-le par son prénom, puis ajoutez : “Regarde” ou “Ecoute”.

-Cherchez le contact visuel.
Le mieux est de saisir son regard avant d’enchaîner, ainsi il assimilera mieux. Les conseils de notre expert : “Pour avoir un contact visuel, placez vous à sa hauteur : allongez vous par terre avec lui, baissez-vous à son niveau, prenez le sur vos genoux.

Partager Sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *