Avant 5 ans, pas de lait cru !

Avant 5 ans, pas de lait cru !

Après les récentes contaminations aux bactéries E. coli, les cas de salmonelloses et les rappels de produits laitiers pour risque de listéria, l’Anses a été saisie par la Direction générale de l’alimentation pour identifier et hiérarchiser les principaux dangers bactériens en lien avec les différents types de fromages au lait cru et d’autres produits laitiers fabriqués à partir de lait cru.

Pas de fromage au lait cru chez les jeunes enfants
En 2020, les autorités sanitaires avaient déjà alerté sur le risque pour les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans, à consommer du lait cru et des fromages au lait cru. Elles avaient rappelé que le lait cru et les produits fabriqués à partir de lait cru ne subissent pas de traitement thermique préalable et sont très sensibles à une contamination éventuelle par des bactéries pathogènes. Celle-ci peut provenir, malgré les précautions prises par les professionnels, d’une infection des mamelles ou d’un incident lors de la traite conduisant à une contamination du lait par des bactéries pathogènes, naturellement présentes dans le tube digestif des ruminants (Salmonella, Listeria, Escherichia coli…). Ces contaminations peuvent, provoquer des troubles sérieux, voire conduire au décès, pour des personnes sensibles comme les jeunes enfants. Les autorités sanitaires recommandent de « préférer les fromages à pâte pressée cuite (emmental, comté, beaufort, etc.), les fromages fondus à tartiner et ceux au lait pasteurisé. »

Des conséquences graves parfois
Depuis 10 ans, 34%, 37% et 60% des épidémies, respectivement de salmonellose, de listériose et d’infections à E. coli entérohémorragiques (EHEC), ont été en lien avec la consommation de fromages au lait cru. Si certaines bactéries peuvent provoquer des symptômes de type gastroentérite (Salmonella spp. ou Staphyloccus aureus), d’autres peuvent avoir des conséquences bien plus graves comme des insuffisances rénales , voire même des décès (L.  monocytogenes, EHEC), rappelle l’Anses.

Partager Sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *