Comment calmer le hoquet de bébé?

Comment calmer le hoquet de bébé?

Comment calmer le hoquet de Bébé? 

Non douloureux pour l’enfant, le hoquet  disparaît tout seul. Il faut donc faire preuve de patience. Néanmoins, s’il se prolonge, ce phénomène peut agacer votre bébé. Le hoquet apparaît parfois lorsque votre enfant est trop stimulé. Pour le calmer, prenez-le dans vos bras, promenez-le en lui tapotant le dos, bercez-le… Vous pouvez éventuellement lui donner de l’eau pure, de l’eau sucrée ou du lait à téter.  Le hoquet peut aussi  apparaître après le repas. N’hésitez donc pas à  prendre votre bébé sur vos genoux pendant environ 20 minutes après l’avoir nourri. Pour éviter le hoquet, vous pourrez également séquencer davantage les repas,  lui donner de plus petites quantités de nourriture, mais plus souvent. Si vous lui donnez le biberon, faites-lui faire son rot toutes les deux ou trois minutes. 

Les causes : pourquoi bébé a-t-il autant le hoquet ?

L’explication est simple, elle est liée à l’immaturité de son système digestif. Son estomac, quand il est rempli de lait, augmente considérablement de volume. Et en se dilatant il provoque l’étirement du nerf phrénique qui commande le diaphragme. Or durant les premières semaines, voire les premiers mois de la vie, toute cette belle mécanique manque encore de précision. Le nerf phrénique réagit un peu trop excessivement aux stimuli. Et quand il est chatouillé par son voisin l’estomac, il entraîne instantanément des contractions incontrôlées et répétitives du diaphragme. D’où ces crises au moment de la digestion. Et quand on sait qu’un bébé peut manger jusqu’à 6 fois par jour… Quand au petit « hic » caractéristique, il est tout simplement provoqué par la fermeture brutale de la glotte qui suit chacun des spasmes.

Avoir le hoquet est-il dangereux pour le bébé ?

Contrairement à ce que pouvaient penser nos grands-mères, le hoquet n’est signe ni de bonne, ni de mauvaise santé. Rassurez-vous, même si c’est impressionnant de voir le petit corps de votre bébé se soulever à chaque spasme, il n’a absolument pas mal. Et s’il peut lui arriver de pleurer quand une crise s’éternise, ce n’est pas de douleur mais d’impatience. Enfin, quand la crise survient au moment du repas, laissez-le continuer de manger sans inquiétude s’il en manifeste l’envie : il n’y a aucun risque qu’il ne fasse de fausse-route.

Néanmoins, si ces crises continuent de vous tracasser, vous pouvez essayer de limiter leur fréquence. Faites manger votre petit gourmand un peu plus lentement, au besoin en marquant des pauses au milieu de son repas. Les tétines anti-aérophagiques vendues en pharmacie, en permettant de régler le débit de lait, peuvent aussi s’avérer utiles. A condition de veiller à ce que la tétine soit toujours bien pleine de lait, pour que bébé n’avale pas d’air. Mais le meilleur des remèdes reste encore la patience. Ces crises de hoquet étant dues à l’immaturité de son système digestif, elles vont s’estomper d’elles-mêmes au fil des mois.

Partager Sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *