Voici ce qu’il faut savoir sur les convulsions fébriles.

Voici ce qu’il faut savoir sur les convulsions fébriles.

Parmi les choses qui peuvent affecter un enfant en bas âge, il y a les convulsions fébriles. Voici ce qu’il faut savoir sur ce phénomène très impressionnant à observer.

Les convulsions fébriles sont des secousses musculaires qui affectent une partie ou l’ensemble du corps de l’enfant. Elles se produisent chez les nourrissons. À l’origine de ces convulsions, il y a une fièvre relativement élevée qui sera supérieure à 38 °C, 2 à 5 % des enfants présentent une convulsion fébrile dans leur vie, celle-ci survient entre 6 mois et 5 ans.

Il existe deux types de convulsions fébriles :

  • Les convulsions fébriles dites « simples ». Elles sont la conséquence de l’augmentation brutale de la température et elles apparaissent entre 9 mois et 5 ans.
  • On trouve aussi les convulsions fébriles « compliquées ». Celles-ci nécessitent un traitement et une recherche de cause plus élaborée.

Que faire en cas de convulsions fébriles ?
Avant tout, ne paniquez pas. Il faut savoir que les convulsions fébriles n’ont, en général, aucune conséquence sur le cerveau de l’enfant. Voici les gestes à connaître et à pratiquer en présence d’un enfant qui convulse :

  • Placez-le en position latérale de sécurité : tournez-le sur le côté, la tête légèrement plus basse que le corps pour empêcher les fausses routes de la salive et l’étouffement s’il vomit;
  • Veillez à ce qu’il ne se blesse pas avec les objets qui l’entourent, surtout au niveau de la tête (soutenez-la);
  • N’empêchez pas ses mouvements;
  • N’essayez pas de lui ouvrir la bouche et n’y introduisez rien, pas même les doigts (sauf si vous devez retirer de sa bouche un corps étranger comme un aliment ou un jouet);
  • Découvrez-le pour qu’il ait moins chaud;
  • Pensez à noter l’heure de début de la crise.
    Inutile d’aller à l’hôpital si la crise a duré moins de cinq minutes et si l’enfant récupère en moins de dix minutes. En revanche, une consultation chez votre généraliste ou pédiatre est nécessaire pour déterminer la cause de la fièvre et pour que le médecin s’assure qu’il s’agissait bien d’une convulsion fébrile.

Les causes des convulsions chez l’enfant
Si on ne sait pas exactement ce qui déclenche les crises convulsives fébriles, leur survenue est favorisée par des facteurs tels que :

  • Une prédisposition génétique. Ainsi, le risque de faire une crise convulsive fébrile est multiplié par deux chez un enfant dont les deux parents ont fait des crises convulsives dans l’enfance.
  • Une augmentation soudaine de la température corporelle (celle-ci est supérieure à 38°C).
  • Une inflammation provoquée par des agents infectieux, le plus souvent viraux.
Partager Sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *