Pourquoi il ne faut pas secouer un bébé?

Pourquoi il ne faut pas secouer un bébé?

Attention…
Le syndrome du bébé secoué peut avoir des conséquences extrêmement graves et permanentes. Il s’agit de la forme de maltraitance physique la plus mortelle et causant les séquelles les plus graves.

Le syndrome du bébé secoué se produit lorsqu’un adulte secoue violemment un enfant en le tenant par le tronc, les épaules ou les extrémités. Lorsqu’un bébé est secoué, sa tête est projetée dans tous les sens. En effet, la tête d’un bébé est proportionnellement beaucoup plus lourde que celle d’un adulte, alors que les muscles de son cou sont plus faibles.

Le cerveau du bébé est mou et fragile. Les secousses sont donc dangereuses, car elles peuvent le faire enfler et saigner. Les bébés qui ont été secoués présentent des lésions au cerveau telles que des saignements à l’intérieur du crâne et des yeux. Ces lésions sont parfois accompagnées d’ecchymoses et de fractures du crâne, des côtes et de l’extrémité des os longs.

Ces blessures résultent toujours de gestes ou de mouvements de secousses très violents, parfois de façon répétée. Elles ne peuvent pas être attribuées à une chute ni être provoquée par un simple jeu.

Reconnaître les symptômes
Un bébé qui a été secoué ne porte pas nécessairement de marques de blessures, et les symptômes de dommages internes ne sont pas nécessairement apparents. Cependant, les bébés qui ont été secoués peuvent présenter un ou plusieurs des symptômes suivants :
irritabilité,somnolence,vomissements;
tremblements ou convulsions;
difficulté à respirer ou arrêt respiratoire;
perte de conscience; léthargie.

Le syndrome du bébé secoué peut aussi avoir des effets considérables sur le développement futur de l’enfant. Les enfants qui ont été secoués risquent d’avoir des difficultés d’apprentissage, des troubles cognitifs, des problèmes de diction ou de comportement, des troubles d’alimentation ou de sommeil, une perte de la vue (cécité), de la surdité et de l’épilepsie.

Les victimes du syndrome du bébé secoué sont surtout des enfants de moins de 12 mois, l’âge moyen se situant entre 2 et 5 mois. Cependant, les tout-petits peuvent en être victimes jusqu’à l’âge de 4 ans.

Qu’est-ce qui peut provoquer des gestes violents?

Les pleurs persistants sont en général ce qui amène une personne à secouer l’enfant dont elle a la charge. Les pleurs persistants peuvent entraîner toute une gamme d’émotions allant de l’irritation à l’impatience, en passant par la frustration. La personne ressent alors de la colère, mais n’en reconnaît pas les symptômes. Dans certains cas, le parent ou le gardien ne parvient donc plus à contrôler ses émotions et ses gestes. C’est ce qui peut l’amener à poser un geste violent comme celui de secouer son enfant.

Partager Sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *