La fente labio-palatine

La fente labio-palatine, autrefois appelée “bec de lièvre” est une malformation congénitale du palais et de la lèvre. À quoi est-elle due ? Que faire quand son bébé en est atteint ? Quid de l’opération ?

Le “bec de lièvre” est un terme incorrect, même s’il est encore très utilisé. On parle désormais de fente labio-palatine qui désigne une absence de fusion du tissu embryonnaire du visage. Cette malformation semble se mettre en place chez l’enfant très tôt durant la grossesse (entre la 4ème et 7ème semaine). Physiquement, cela se traduit par une fente s’étendant de la narine à la bouche. Plus qu’un simple problème esthétique, la fente labio-palatine met en communication directe le nez et la bouche. “Cette malformation peut concerner la lèvre et le palais (dur et mou) conjointement ou uniquement la lèvre ou le palais et cela peut être unilatéral ou bilatéral, complète et incomplète. La déformation du nez est associée à la fente labio-palatine mais il s’agit plus précisément de ce que l’on appelle une déviation parce que le nez s’appuie contre le maxillaire qui, divisé par une fente, tire le nez. La fente labio-palatine est la malformation faciale la plus fréquente chez les nouveaux-nés. Selon une récente publication, sa prévalence est globalement de 1 naissance sur 700, influencée par le statut socio-économique et ethnique. La fente palatine isolée est plus fréquente que la fente labiale isolée ou labio-palatine complète unilatérale ou bilatérale.”

Causes du bec de lièvre ou de la fente palatine.

Les causes sont méconnues. On distingue les fentes isolées de celles associées aux autres malformations. Dans ce cas, on parle plutôt de formes syndromiques. Les causes sont multifactorielles :

Facteurs génétiques : si un membre de la famille a une fente labio +/-palatine, cela augmente le risque d’avoir un bébé avec une fente.
La prise de médicaments pendant la grossesse : Rétinoïdes, anticonvulsivants, Corticostéroïdes, Benzodiazépines.
Maladies ou comportements maternels :diabète, diabète gestationnel, consommation d’alcool et de tabac, obésité, carence des acides folique ou un excès de vitamine A pendant la grossesse.

Quand se faire opérer ?
Cela dépend du protocole et de la technique adoptée par le chirurgien. “La lèvre et le nez peuvent être opérés à partir de 3 mois et dans ce cas, le palais dur peut lui aussi être réparé en même temps. Le palais mou peut, quant à lui, être réparé à partir de 6 mois”. Autrement dit, cela signifie que la malformation est normalement corrigée durant la première année de vie de l’enfant. “La décision du moment pour procéder à l’intervention chirurgicale dépend de l’état de santé général de l’enfant. Les opérations primaires peuvent être suivies par des opérations secondaires.

Dans les formes labio-palatines complètes, l’os alvéolaire, gingivale, peut être opéré à partir de 5 ans et est précédé normalement d’un traitement orthodontique. Après une évaluation orthophonique et médicale détaillée, il peut se révéler nécessaire de réopérer le voile, normalement avant l’âge de 6 ans. Il s’agit alors d’une chirurgie d’allongement du palais ou d’une pharyngoplastie.

Partager Sur :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *